23 & 24/11/2013 : Neige et ambiances spectrales en forêt

Fin novembre, les premières neiges sont déjà tombées depuis bien longtemps sur les hauts sommets, j'en ai moi même été le témoin vers le Mont Perdu une nuit d'octobre. Mais cette fois, l'hiver est arrivé. Un épais manteau recouvre désormais la basse montagne, une ambiance glacée et brumeuse dans laquelle les grands sapins et les vieux hêtres prennent des allures fantomatiques.

Nous partons de Toulouse samedi matin, nous sommes 8 en tout, bonne ambiance en vue même si c'est une autre façon de voir la montagne que celle dont j'ai l'habitude. Après quelques déboires pour trouver la bonne route et le départ du sentier, nous partons sac sur le dos jusqu'à un petit village haut perché. Raquettes aux pieds, et la marche commence. Ce n'est pas une sortie exigeante, en revanche pour ce qui est des ambiances et des décors irréels, on tape dans le mille.

Après 45 minutes, nous traversons une prairie immaculée, et arrivons dans la brume. Un jour blanc s'installe et la démarcation neige / ciel s'efface totalement. Par chance l'orientation reste évidente, puisque qu'une profonde trace mène déjà vers la cabane de Piéjau (notre but du jour). La densité de la brume variant, nous pouvons de temps en temps apercevoir la lisière de la forêt, et quelques branches torturées ça et là...

neige 012.jpg

Finalement, nous bifurquons vers une forêt de hauts sapins. Entrée grandiose dans un univers blafard.

neige 018.jpg

À partir de là, je laisse le groupe partir devant, et profite d'un peu de solitude. Tant d'ambiances oniriques, j'en oublierais presque le froid mordant qui paralyse peu à peu mes doigts. La moindre branche semble faite d'un fragile cristal glacé, les troncs sont parés de givre, les branches croulent sous le poids de la neige. Et le silence règne...

neige 075.jpg
neige 076.jpg

Je finis par apercevoir la cabane, à la sortie de la forêt. On y allume déjà un feu tandis que je tente différents cadrages et essaie de filmer quelques séquences. Mais le froid finit par avoir raison de moi. Je m'abrite un moment au chaud avec les autres, avant de repartir sur les hauteurs dominant la cabane.

neige 094.jpg

Toujours de belles ambiances, et l'occasion de faire un peu de repérage tandis que la journée s'achève...

neige 099.jpg
neige 100.jpg

Le lendemain dés 7h30, je commence la série que j'avais en tête la veille...

neige 129.jpg

L'ambiance brumeuse s'accroît, le soleil donne une lueur d'outre tombe au paysage blanchâtre...

neige 141.jpg
neige 174.jpg
neige 183.jpg
neige 186.jpg

Au petit déjeuner, nous prenons la décision d'abandonner l'ascension du Cap de Gauch (un sommet d'un peu plus de 2000m), étant donné sa situation isolée et au cœur des nuages. Certains partent donc voir une seconde cabane un peu plus loin, d'autres restent alimenter le feu. Quant à moi je débute mon errance solitaire dans les forêts, en quête d'atmosphères particulières et immaculées.

neige 195.jpg

Je marche jusqu'à un grand hêtre, dont les branches offrent un toit au dessus de la neige, créant de part ses ombres de subtiles nuances de pâle... Tout est glacé, et toujours silencieux. À la lisière, une lumière éclatante perce les branches figées.

neige 202.jpg

Je grimpe le flanc de la colline, toujours en forêt... Je m'enfonce beaucoup, malgré les raquettes, et me laisse tomber à genoux de temps à autres pour installer mon trépied, et contempler cet environnement particulier.

neige 210.jpg

Je finis par déboucher dans une clairière, face à une dizaine de géants gelés, fièrement dressés vers les cieux, effleurant les nuages. Ici, encore plus de neige, encore plus de glace... De légers flocons continuent de tomber, seul bruissement audible dans les environs.

neige 224.jpg

Il est alors temps de redescendre vers la vallée...

neige 239.jpg
neige 250.jpg